Véranda : sa construction étape par étape

0
Véranda

Par définition, une véranda c’est une extension de la maison. Équipée d’une toiture et des profilés de vitrages muraux, c’est un abri parfait qui constitue à la fois un espace de vie supplémentaire. Son principe est simple : profiter de l’extérieur tout en étant abrité de ses conditions. Ainsi lorsqu’on est contraint de s’hiberner en hiver, on peut sortir sur la véranda avec un privilège d’être dehors et au chaud. De même l’été, lorsque la chaleur est suffocante et brulante ; la véranda est une pièce rafraichissante où le soleil est à volonté. C’est toutefois un projet assez conséquent, quelques renseignements sont ainsi à collecter au préalable.

Étape n° 1 : Définir le projet

Même avec des idées toutes faites et budget déjà disposé, seules les entreprises comme octavconstruct.fr peuvent cerner la concrétisation étape par étape. Une véranda bien construite est celle qui permettra d’assez d’espace avec des matériaux agencés en harmonie à l’ensemble de l’architecture de la maison.

Pour définir le projet, il y a tellement de facteurs à tenir compte. On peut par ailleurs citer ; l’utilité de la véranda et sa destination envisagée, les architectures souhaitées, le budget prévu, les contraintes du terrain. Des facteurs qui définiront par la suite, la qualité, la quantité, la configuration des matériaux. Viennent s’ajouter certains points esthétiques comme le vitrage, la couleur, l’équipement des accessoires optionnels comme les stores, les spas, les chauffages, etc.

Étape n° 2 : Passage à la mairie

Le professionnel procèdera par la suite à une proposition de plan. Ce dernier est obligatoire pour obtenir l’autorisation de construire. En effet, tout projet conduisant à étendre la surface habitable et les espaces externes d’une propriété doivent être signalés à la mairie.

Si la surface de la véranda ne dépasse pas les 20 m2, le propriétaire n’aura qu’à fournir une déclaration au préalable. Au-delà de cette étendue, un permis de construire est requis. Sur le côté esthétique ; le Plan Local d’Urbanisme renseigne largement sur les couleurs, architectures, et matériaux autorisés en fonction de l’emplacement du bâti.

Étape n° 3 : Réalisation des travaux

Sachez que la maçonnerie de la fondation destinée à recevoir les profilés du vitrage et les ossatures de la toiture ne fait pas souvent partie des travaux de l’entreprise. Ce dernier n’est engagé que pour la pose des murs et de la toiture. Pour cela, il faut que la dalle soit prête avant sa pose.

Le professionnel procède alors au métrage de la véranda. Il assemble chez son local, les profilés et les vitrages et parfois la toiture si elle est aussi vitrée. Le service comprend souvent la livraison et la pose.

Au propriétaire d’aménager l’intérieur notamment la pose d’un revêtement de sol et les zones de plomberies, celle de l’installation électrique et équipements connexes.

Étape n° 4 : Les garanties des travaux

Passer par un professionnel est recommandée étant donné l’envergure et la fragilité des équipements. Ils sont reconnus garants de l’environnement. C’est alors un atout pour bénéficier de plusieurs aides comme la garantie biennale ou décennale de travaux, les aides et primes si la véranda est isolée thermiquement.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© All Right Reserved
© copyright 2020 miroiteriecarpentier.fr | Contact